En 2022, les cinéastes ont décidé qu’il était temps de faire quelque chose de personnel et semi-autobiographique. James Gray a fait heure d’ArmageddonAlejandro G. Iñarritu fait Bardo, fausse chronique d’une poignée de véritéset Sam Mendes sort avec Empire de Lumière Plus tard cette année. Mais l’un des films les plus personnels et les plus captivants de l’année se présente sous la forme de Steven Spielberg Les Fabelman. Il s’agit d’un drame de passage à l’âge adulte sur le jeune Sammy Fabelman (Gabriel LaBelle), qui aspire à devenir cinéaste tout en grandissant dans une famille dysfonctionnelle. Le premier crédit d’écriture de Spielberg en plus de 20 ans s’avère être un délice charmant, mettant en valeur un conte semi-autobiographique d’une belle manière.

Dans la foulée de leur succès West Side Story adaptation l’année dernière, Spielberg et l’écrivain Tony Kushner s’associent pour raconter une histoire basée sur l’adolescence de Spielberg à travers une lentille fictive. Mitzi (Michelle Williams) et Burt Fabelman (Paul Dano) emmènent leur fils au cinéma pour assister à une projection de Le plus grand spectacle sur terre. Comme le dit Mitzi, “les films sont des rêves que vous n’oubliez jamais”. Dès la première fois que Sammy Fabelman a regardé un film, il a su qu’il voulait faire des films. Il filmait de petits trains qui s’entrechoquaient et les regardait encore et encore.

Il y a quelque chose de magique dans les films. Utiliser 24 images par seconde pour raconter une histoire est une forme d’art à nulle autre pareille, et Spielberg est un maître dans son art. Personne ne pouvait raconter son histoire à part lui, et il fait un travail phénoménal avec un scénario rempli de détails et une voix de réalisateur suffisamment complexe pour correspondre. Les Fabelman est parfois si personnel qu’on a l’impression qu’il essaie d’équilibrer trop d’aspects de la vie de Spielberg. Cependant, la façon dont le film parvient à rester cohérent et à investir tout au long de cette histoire de passage à l’âge adulte est remarquable, et il est raconté avec un flair Spielbergien caractéristique.

LaBelle fait un excellent travail avec le personnage, tout comme Mateo Zoryon Francis-DeFord jouant une version plus jeune de Sammy Fabelman. Williams a beaucoup de poids dramatique avec lequel travailler, et elle est fantastique. Dano est superbe dans un rôle beaucoup plus discret de son travail plus tôt cette année dans Le Batman, et Seth Rogen prouve une fois de plus à quel point il est talentueux en tant qu’acteur lorsqu’il ne joue pas une variation de lui-même dans un film comique. Ce casting travaille ensemble pour créer un travail d’amour qui sort de l’écran.

Les Fabelman fonctionne si bien dans ses moments de silence, utilisant de la musique et des visuels au lieu de dialogues pour raconter ses histoires. Cette histoire parle du pouvoir du film et de la façon dont Sammy l’utilise tout au long. Il utilise le film pour créer un récit et façonner le monde d’une manière qui parle à son objectif. Cette histoire dramatique à plusieurs niveaux utilise efficacement le langage cinématographique, montrant les différentes façons dont Sammy utilise son don de réalisation de films à des fins différentes. L’humour bien écrit du film et un plan final qui vous laissera sourire sont essentiels pour que tout fonctionne.

Un film sur le pouvoir et la magie du cinéma est le film parfait pour Spielberg à ce stade de sa carrière. C’est un film qui ose vous rappeler le premier film que vous ayez jamais regardé, puis pousse plus loin pour vous faire penser au film qui vous a fait tomber amoureux des films. Du réalisateur qui a réalisé plusieurs de ces films, tels que Mâchoires, ET l’extraterrestre, Indiana Jones, parc jurassiqueet maintenant, Les Fabelmanl’histoire de la façon dont il a commencé est une histoire qui vaut la peine d’être regardée.

SCORE: 8/10

Comme l’explique la politique d’examen de ComingSoon, un score de 8 équivaut à “Excellent”. Bien qu’il y ait quelques problèmes mineurs, ce score signifie que l’art atteint son objectif et laisse un impact mémorable.


Divulgation: le critique a assisté à une projection de presse pour ComingSoon’s Les Fabelman examen.

By 5int9