La Mal-aimée a neuf ans aujourd’hui. Ma création est assez vieille pour faire des mathématiques de base et déranger les gens ayant une connaissance limitée du monde.

Je me souviens d’avoir mis sur écoute tous ceux que je connaissais quand j’avais cet âge avec des listes écrites à la hâte de mes films préférés de tous les temps (j’en avais vu environ 300 à l’époque). “Last Action Hero” de John McTiernan aurait été parmi eux : une location pérenne, le genre de film fait pour un gamin accro aux médias comme moi. Je voulais me remettre dans ma peau d’enfant de neuf ans, mais j’ai aussi pensé que neuf ans était un très grand anniversaire ! Pourquoi ne pas voir grand ? Et il n’y a rien de plus grand que “Last Action Hero”, un film où les producteurs ont pratiquement mis un panneau d’affichage sur la lune (ils se sont approchés, en fait ; ils ont mis l’affiche sur un fuselage de fusée sans pilote, qui a coûté 500 000 $) pour annoncer leur énorme , production excessive. Arnold Schwarzenegger jouait essentiellement lui-même, le plus grand réalisateur d’action américain au monde à John McTiernan, un scénario avec des contributions de tout le monde, de Shane Black à Carrie Fisher, et plus d’explosions et de fusillades que vous ne pouviez secouer.

By 5int9