Frais seuls petits monstres Hulu

Chez Arrow in the Head, nous nous efforçons de garder une trace des meilleurs films d’horreur disponibles sur divers services de streaming, et aujourd’hui, nous avons jeté notre dévolu sur le service Hulu. Nous avons examiné ce qu’ils ont à offrir, dressé une liste de dix des Meilleurs films d’horreur sur Hulu en ce momentet vous pouvez consulter nos choix ci-dessous !

PROIE (2022)

Il était auparavant établi dans le Prédateur franchise que les chasseurs extraterrestres viennent sur notre planète depuis des siècles – alors le réalisateur Dan Trachtenberg a décidé de nous ramener aux années 1700 pour son Prédateur film Proie. Celui-ci revient aux bases de manière majeure, en suivant une jeune femme comanche (Amber Midthunder) alors qu’elle rencontre un prédateur un peu différent de tout ce que nous avons vu auparavant. Proie est une histoire simple qui est bien racontée et qui présente des meurtres sympas, notamment une séquence où le Predator abat un groupe de trappeurs de fourrure français. En espérant que ce soit la première entrée d’une série de films qui montreront des prédateurs visitant la Terre à travers l’histoire. Donnez-nous un film de samouraï ensuite !

SEUL (2020)

Reste à savoir si le réalisateur John Hyams aura un jour la chance de tourner le Flic maniaque remake auquel il est attaché depuis des années, mais il a fait un sacré boulot avec Vivantun remake d’un film suédois de 2011 intitulé Disparu. Celui-ci met en vedette Jules Willcox dans le rôle de Jessica, une femme qui attire l’attention d’un homme prédateur (Marc Menchaca) lors d’un road trip. Capturée par l’Homme et emmenée dans une cabane au fond des bois, Jessica est capable de s’échapper de la cabane avant longtemps… mais sortir de la nature sauvage s’avère plus difficile, l’Homme la traquant tout le long du chemin. Seul est un thriller vraiment intelligent et intense qui serait probablement plus populaire maintenant s’il n’avait pas un titre aussi fade et trop utilisé. Espérons que plus de téléspectateurs le trouveront sur Hulu.

Les Ruines Hulu

LES RUINES (2008)

Réalisé par Carter Smith et basé sur un roman de Scott Smith, Les ruines peut être l’un des films d’horreur les plus injustement négligés des quinze à vingt dernières années. L’histoire est centrée sur un groupe de touristes en vacances au Mexique qui décident de visiter un temple maya, les ruines du titre. Dès qu’ils touchent cette ancienne structure couverte de vigne, les villageois locaux se présentent et paniquent, les forçant à grimper au sommet du temple. S’ils essaient de partir, ils seront tués. Pourquoi les habitants les ont-ils piégés dans ce temple ? Il faut un peu de temps aux touristes pour comprendre exactement ce qui se passe ici, mais une fois qu’ils le font, la situation devient de plus en plus désastreuse, dérangeante et dégoûtante. Si le segment Jordy Verrill de Spectacle d’horreur a eu un enfant d’amour avec le Radeau partie de Spectacle effrayant 2, le résultat serait quelque chose comme ce film. C’est assez intense et le casting a fait un excellent travail avec le matériel.

LES MISÉRABLES (2019)

Le premier hit drive-in depuis des décennies, Le malheureux a été n ° 1 au box-office 2020 pendant six semaines, en raison de sa sortie pendant la pandémie alors que rien d’autre ne sortait. Maintenant, il a fait son chemin vers Hulu, et je pense que l’attention et le succès que le film a reçus étaient mérités, car c’est un bon film d’horreur qui est une nouvelle pièce sur le Fenêtre arrière / Nuit d’effroi mise en situation d’une personne pensant qu’il se passe quelque chose d’étrange avec son voisin. Ici, le voisin est une sorcière mangeuse d’enfants avec un repaire dans la forêt. Le malheureux a été écrit et réalisé par Brett et Drew Pierce, dont le père Bart a fait des effets sur Sam Raimi La mort diabolique. Il y a une touche de Evil Dead à une partie de l’horreur boisée de ce film.

LAISSEZ LE BON ENTRER (2008)

Le film de vampire sur le passage à l’âge adulte du réalisateur Tomas Alfredson en 2008 Laisse celui de droite dedans, qui est basé sur un roman du scénariste John Ajvide Lindqvist, est si bon qu’il aurait honnêtement dû figurer parmi les meilleurs films de l’année. Ou du moins meilleur long métrage en langue étrangère, puisqu’il s’agissait d’une production suédoise. Kåre Hedebrant joue Oskar, 12 ans, un garçon troublé qui se lie avec Eli (Lina Leandersson), la fille qui vient d’emménager dans son immeuble. Oskar veut qu’Eli soit sa petite amie. Eli l’encourage à tenir tête à ses intimidateurs. Mais il y a un côté sombre à cette douce histoire d’amitié, car Eli se trouve être un vampire qui se nourrit de sang depuis longtemps.

47 MÈTRES PLUS BAS (2017)

Thriller sur les requins du réalisateur Johannes Roberts 47 mètres plus bas a une configuration très simple : deux sœurs (Mandy Moore et Claire Holt) en équipement de plongée se retrouvent piégées sous l’eau après que la cage à requins dans laquelle elles se trouvaient se détache du bateau à la surface et coule au fond de l’océan. Il est impressionnant que Roberts et le co-scénariste Ernest Riera aient pu faire en sorte que cette idée dure longtemps, tout en la gardant intéressante et intense tout au long. Moore et Holt réussissent bien dans des rôles où ils doivent exprimer des émotions et livrer des lignes tout en portant des masques, et leurs personnages ont beaucoup de problèmes à gérer, entourés de requins et pauvres en oxygène. C’était l’un des meilleurs films de requins à être sorti ces dernières années.

Petits monstres

PETITS MONSTRES (2019)

Scénariste/réalisateur Abe Forsythe Petits monstres a un concept qui semble discutable au premier abord, étant une comédie d’horreur sur une épidémie de zombies perturbant une excursion de classe de maternelle dans un zoo pour enfants. Il s’avère que Forsythe a pris cette idée et en a fait un film vraiment amusant et amusant qui est porté par de grandes performances de Lupita Nyong’o en tant que professeur Miss Caroline, Alexander England en tant qu’oncle irresponsable qui a accompagné un enfant lors d’une excursion pour se rapprocher à Miss Caroline et Josh Gad en tant qu’animateur de l’émission pour enfants Teddy McGiggles, qui se révèle être une personne horrible lorsqu’il est mis dans une situation de vie ou de mort. Le film a du cœur, de l’humour et des effusions de sang – et malgré la mise en place, heureusement, ne repose pas sur des enfants zombies.

FRAIS (2022)

Dans ses premières scènes, le premier long métrage de la réalisatrice Mimi Cave Frais on dirait que ça va être une histoire d’amour à propos de Noa (Daisy Edgar-Jones) dans la vingtaine qui a perdu la chance d’être emportée par le chirurgien à succès Steve (Sebastian Stan). Mais ensuite, une obscurité s’insinue et vers 30 minutes, Noa se retrouve enchaînée dans le sous-sol de la maison de campagne isolée de Steve. Les choses deviennent vraiment effrayantes à partir de là. Cave et scénariste Lauryn Kahn a conçu un film fascinant qui regorge de sensations fortes et qui a de jolis rebondissements en cours de route, et il est porté par les formidables performances d’Edgar-Jones et Stan. Les téléspectateurs qui ont écouté une histoire d’amour pourraient finir par être consternés et bâillonnés, mais les fans de thrillers d’horreur vont vivre une excellente expérience de visionnage.

TUSK (2014)

Kevin Smith était presque prêt à abandonner le cinéma lorsqu’il a lu une publicité canular d’un propriétaire qui cherchait un locataire qui accepterait de se déguiser en morse. Inspiré, il a pris ce concept et l’a transformé en un film d’horreur corporel bizarre sur un fou âgé (joué par le grand Michael Parks) qui capture un podcasteur (Justin Long) et commence à le transformer chirurgicalement en un hybride homme-morse. Genesis Rodriguez livre une performance incroyable en tant que petite amie inquiète du podcasteur, qui fait équipe avec son amie (Haley Joel Osment) et le très étrange ancien inspecteur Guy Lapointe (Johnny Depp) pour retrouver son amour perdu. Sauvage et étrange, Défense n’est pas pour tout le monde – mais si ça clique avec vous, c’est génial.

PRÉDATEURS (2010)

Robert Rodriguez a produit cette entrée dans le Prédateur franchise, dans laquelle un groupe de “Super Predators” plus gros et plus méchants a enlevé un groupe de personnes qu’ils considèrent comme de dignes adversaires – des soldats, des exécuteurs et des tueurs – et les a déposés sur une planète inhabitée afin qu’ils puissent être traqués et abattus un par un. Réalisé par Nimrod Antal, Prédateurs a une distribution solide qui comprend Adrien Brody, Alice Braga, Walton Goggins, Danny Trejo, Mahershala Ali et Laurence Fishburne, entre autres, et quelques séquences d’action amusantes. Le plus gros problème avec ce film est qu’il garde les Predators hors écran pendant environ 40 minutes, mais il compense cela pendant l’heure restante. Ce n’est peut-être pas au niveau des deux premiers films, mais c’est mieux que certains des autres films avec Predators.

By 5int9