La batteuse/chanteuse basse Mimi Parker est décédée samedi 5 novembre à la suite d’une bataille contre le cancer de l’ovaire.

Dans un déclaration posté sur les réseaux sociaux dimanche, le mari et collaborateur musical de Parker, Alan Sparhawk, a annoncé le décès de sa femme.

“Mes amis, il est difficile de mettre l’univers en langage et en un court message, mais … Elle est décédée la nuit dernière, entourée de sa famille et de son amour, y compris le vôtre”, a écrit Sparhawk. « Gardez son nom proche et sacré. Partagez ce moment avec quelqu’un qui a besoin de vous. L’amour est en effet la chose la plus importante.

En janvier 2022, Parker a révélé dans une interview sur le SHEROE podcast qu’elle avait reçu un diagnostic de cancer de l’ovaire avancé en décembre 2020. Entre janvier 2021 et août 2021 – menant jusqu’au dernier album du groupe HEY QUOI — elle a subi une chimiothérapie intensive et une intervention chirurgicale. Au cours de l’été, Low a annulé une tournée prévue en Europe après que “les développements récents et les changements de traitement” aient empêché Parker de voyager.

Sparhawk et Parker se sont rencontrés pour la première fois lorsque Sparhawk a déménagé au Minnesota à l’âge de neuf ans. Au début de la vingtaine, ils se sont mariés et ont déménagé à Duluth, où ils ont formé Low. Le duo a émergé en tant que pionnier du genre slowcore avec son style de musique distinct qui associe des harmonies hantées à des arrangements luxuriants mais minimaux. En 27 ans, ils ont sorti 13 albums studio, dont les sept derniers ont été distribués par Sub Pop.



By 5int9