Mehran Karimi Nasseri, l’Iranien qui a vécu à l’aéroport Paris Charles de Gaulle de 1998 à 2006 et qui a inspiré le film de Steven Spielberg Le terminalest mort à 76 ans après avoir été victime d’une crise cardiaque dans le terminal 2F de l’aéroport le 12 novembre.

Selon CNNNasseri était récemment revenu là où il s’était d’abord fait connaître en tant que réfugié ayant passé 18 ans au Terminal 1 de de Gaulle. Il résidait dans les lieux depuis « mi-septembre, après un séjour en maison de retraite » et était déclaré mort par une équipe médicale de l’aéroport.

Nasseri est né à Soleiman, en Iran, en 1945. Il a voyagé pour étudier en Angleterre en 1974 et a été rapidement exilé de son pays d’origine à son retour pour “avoir protesté contre le régime du Shah Mohammed Reza Pahlevi”, selon Le New York Times. Il s’est retrouvé bloqué à l’aéroport de Paris en août 1988 après avoir prétendument perdu ses titres de séjour alors qu’il était en transit pour demander l’asile. Bien que les nombreux obstacles juridiques qui empêchaient sa libération aient finalement été levés, Nasseri a finalement décidé de rester de son plein gré jusqu’à son hospitalisation en juillet 2006.

“Sir Alfred”, comme il était surnommé par le personnel de l’aéroport, est devenu un incontournable du terminal et a passé près de deux décennies à dormir sur un banc dans une enclave de l’espace public, à lire des magazines, à écrire dans son journal et à fumer sa pipe. Sa situation difficile a finalement attiré l’attention de Spielberg, qui a acheté les droits de l’histoire de la vie de Nasseri pour environ 250 000 $. Le résultat était de 2004 Le terminalqui mettait en vedette Tom Hanks en tant qu’immigrant européen du pays fictif Krakozhia, qui se retrouve coincé dans les limbes à l’aéroport JFK de New York après qu’un coup d’État du jour au lendemain rend ses papiers de voyage invalides.

les mémoires de Nasseri, L’homme terminala coïncidé avec la sortie du film en 2004.



By 5int9