No Widgets found in the Sidebar


guerriers, walter colline

Guerriers, sortez et jouez ! Walter Hill, le réalisateur prolifique du classique culte de 1979, Les guerriers, a récemment rencontré The Hollywood Reporter pour réfléchir à la réalisation du film. Alors que le film s’était ouvert lamentablement et à la controverse, avec le sujet décrivant la guerre des gangs à New York à une époque où la criminalité sévissait, le film continuerait à gagner des fans et deviendrait un succès culte qui a depuis suscité des éloges et même du merchandising.

Dans son interview, Hill parle d’une scène du film où un personnage nommé Fox a été tué en se faisant jeter devant une rame de métro qui approchait. Il révèle que la scène a été écrite lorsqu’il a décidé de lâcher l’acteur, Thomas G. Waites, car il ne pouvait pas s’entendre avec lui. Hill explique,

Je me sens très mal à propos de tout ça. On ne s’entendait pas très bien. Je suis parfaitement préparé à penser qu’une partie était de ma faute. Il avait des problèmes – il avait des problèmes dans sa vie et ça ne fonctionnait tout simplement pas. Je l’ai donc sorti du film et j’ai fait une réécriture rapide et j’ai donné une grande partie de son matériel au personnage de Michael Beck. Je n’en suis pas fier du tout. Je pense que si j’avais été un meilleur réalisateur, j’aurais pu mieux le comprendre. Mais il commençait, selon nous, à être une force perturbatrice. Il s’est depuis excusé. Il m’a écrit quelques lettres.

Hill exprime également ses regrets d’avoir coupé une faction gay nommée The Dingos du scénario de tournage, car il pensait que cela aurait été progressif car il les décrivait sous un jour positif et n’était pas dépeint différemment des autres gangs. Il parle également de ne pas avoir été contacté pour de tels redémarrages ou suites, d’autant plus qu’il a été annoncé en 2016 que les frères Russo devaient en avoir un dans les étapes de planification. “Les gens me demandaient : ‘Qu’est-ce que je pense de la refonte du film par Paramount ?’ Parce qu’il y a eu tellement d’annonces. Et j’ai dit: ‘Eh bien, j’ai fait le mien. Bonne chance.'”

Le dernier film de Hill, Mort pour un dollarest désormais disponible à la location et à l’achat en streaming.

By 5int9