No Widgets found in the Sidebar


Le rédacteur en chef de ComingSoon, Spencer Legacy, s’est entretenu avec Justin Roiland, Zach Hadel et Ben Bayouth à propos du court métrage d’anthologie animé de Hulu, Le spectacle Paloni ! Spécial Halloween ! et la manière dont il met en lumière de nouveaux talents. Le spectacle Paloni ! Spécial Halloween ! est maintenant disponible en streaming sur Hulu.

CONNEXES: Entretien avec Solar Opposites Huluween: Mike McMahan, Danielle Uhalrik et Josh Bycel

“Dans cette spéciale, Leroy, Reggie et Cheruce Paloni ont eu l’opportunité d’être les hôtes d’une spéciale d’Halloween inoubliable pleine de courts métrages” effrayants “d’un groupe d’animateurs prometteurs”, lit-on dans la spéciale. synopsis.



Spencer Legacy: Justin, qu’en est-il du pitch Paloni Show que vous avez fait il y a des années, qui s’est imposé comme un concept que vous vouliez revisiter pour le spécial Halloween?

Justin Roiland : J’avais toutes ces idées d’épisodes pour cette émission. De toute évidence, cette émission était assez différente, mais le cœur de celle-ci était le même, c’est-à-dire juste cette famille essayant d’animer une émission de variétés avec des sketches amusants et des stars invitées et d’autres trucs. Mais ensuite, les roues tombent et le chaos les entraîne dans une direction folle, ou ils doivent faire face à un gâchis ou quoi que ce soit – juste le chaos. J’ai toujours adoré cette idée et j’avais plein d’idées d’histoires. J’ai une idée pour un épisode de camping… tellement d’épisodes différents avec eux, tu sais ? Là où ça commence à la maison, quoi que ce soit, et puis ça devient fou. Mais ils doivent encore animer le spectacle; cette partie se passe juste. Ils n’ont donc pas le choix. Ils préféreraient vraiment faire une pause et revenir plus tard et comprendre le désordre, mais ils ne le peuvent pas. Ils doivent continuer à héberger.

Ben Bayout : N’y a-t-il pas un épisode de System of a Down quelque part dans ton cerveau, Justin ?

Justin Roiland : Ouais, j’ai un épisode de System of a Down où… c’est tellement absurde. Il y a beaucoup de couches, mais c’est vraiment absurde. Sans entrer dans les détails, il y a beaucoup d’histoires que j’aimerais faire avec ces personnages parce qu’ils sont tellement stupides de la meilleure façon. Ensuite, Zach et moi nous sommes beaucoup amusés. Nous avions évidemment un script – un script vraiment solide – mais nous nous sommes beaucoup amusés à diriger les scènes, vous savez? Il suffit d’améliorer et de rendre cela plus naturel.

Zach Hadel : Nous regardions le script, et évidemment, ce qu’il y avait était génial, mais nous faisions des versions courtes. Certaines de ces choses, nous parlions pendant une minute ou deux, et je ne pense pas que beaucoup de choses aient été utilisées, mais je pense que certaines d’entre elles l’ont été. Nous avions beaucoup de liberté pour nous amuser.

Ben Bayout : La nature de la façon dont Justin et Zach se parlent est quelque chose de très difficile à scénariser au départ, mais nous finissons par le re-scénariser après son enregistrement afin d’avoir un brouillon auquel nous pouvons toujours nous référer. Si vous regardez ce script après l’enregistrement et qu’il est traduit, c’est de la folie. Comment ils se parlent, et c’est juste… c’est fou à regarder sous forme de script, mais quand vous l’entendez, c’est vraiment génial et hilarant.

Justin Roiland : Dans certaines sections, oui. Nous nous sommes définitivement penchés dans cette direction alors que nous continuions à avancer. Et puis quand nous avons eu Pam [Adlon], nous sommes retournés et avons enregistré plus avec nous trois. Nous avons donc fait tout un disque avec elle où nous lui avons insufflé cette énergie et fait des trucs avec elle, ce qui était vraiment amusant. C’est intéressant parce que cet original… c’est comme une famille différente, et j’ai l’impression que cette famille est en fait bien meilleure. C’est juste mieux… il y a plus de viande sur l’os pour moi ici avec ces personnages. Il y a juste plus à faire avec eux et ils sautent juste plus, pour moi. Mais le concept de base a toujours été le même, c’est-à-dire “ce sont des hôtes et ils sont excités et ils veulent faire du mieux qu’ils peuvent, mais ensuite, les putains de roues tombent à chaque fois”.

Zach, cette spéciale a une tonne de grands animateurs comme David Firth, Lee Hardcastle, Michael Cusack – dont beaucoup ont fait leurs débuts en ligne. Pensez-vous que les réseaux et les streamers commencent enfin à voir le potentiel des animateurs indépendants en ligne comme vous et eux ?

Zach Hadel : Je le pense vraiment, et je pense que c’est grâce à des gars comme Justin. Je comprends pourquoi cela a pris si longtemps. C’est comme si un dessin animé d’une minute pouvait sembler incroyable. C’est peut-être un excellent court métrage, mais cela ne se traduit pas nécessairement à la télévision, au cinéma ou autre. Mais je pense que cela se produit certainement plus et je pense que nous allons en tirer de bonnes choses – en particulier cette décennie. Je pense que les gens se rendent compte qu’il y a beaucoup d’artistes et d’animateurs qui peuvent tout faire, qui ont appris à écrire et à faire de la voix, à le dessiner et à tout faire. C’est ce que faisait Justin avant que toutes ces émissions ne soient reprises. Je pense donc que c’est un ingrédient vraiment spécial, absolument. Je pense que les shorts de ces gens sont super.

Justin Roiland : Ouais. Une partie de la pensée pour cela était, au moins dans une certaine mesure, est [that] c’est une sorte d’incubateur, en quelque sorte. Il y a beaucoup de gens que nous aimons et sur lesquels nous voulons attirer plus d’attention. Un grand, pour moi, était Simon Hanselmann qui fait Megg, Mogg et Hibou des bandes dessinées. Au début, c’était comme “Oh mon Dieu”, c’était le Saint Graal pour la spéciale pour moi, au début, j’impliquais Simon et devenais la personne qui aide à produire la première incarnation animée de ce, de ce monde qu’il a créé. C’est vraiment incroyable qu’on ait réussi à faire ça.

Justin Roiland : Nous avons réussi à naviguer dans toutes les eaux agitées pour que cela se produise d’une manière qui soit conviviale pour le créateur et sûre pour lui de le faire et de conserver la propriété de sa propriété intellectuelle et tout ça. Mais le fait que nous ayons fait cela témoigne d’une grande partie de la philosophie de cette émission, qui est juste des gens que nous aimons, des gens que nous pensons vraiment incroyables, talentueux et drôles, et les brancher sur ce truc dans une manière qui pourrait amener plus de globes oculaires à leurs affaires. Nous ne savons pas ce qui va en sortir. Ça va être vraiment excitant de voir s’il y a un de ces shorts qui… comme avec avec Télévision liquidecomme avec Beavis et Butthead ou Flux éon ou l’un de ceux qui ont eu une sorte d’impact.

Je suis curieux de voir si tout ce que nous avons fait dans ce domaine finira comme ça. Je ne sais pas. C’est difficile à dire, tu sais ? Vous ne savez jamais. Mais c’est aussi un élément amusant. Au point de Zach, il y a tellement de gens incroyables, c’est excitant. Certains d’entre eux peuvent tout faire, comme l’a dit Zach. Certains d’entre eux sont incroyablement talentueux et ils en seront probablement capables.

Zach Hadel : Ce sont aussi de très bons partenariats. Je veux dire, c’est ce qui est excitant. C’est tous les shorts qui y apportent leur propre saveur.

Justin Roiland : Ouais, c’est vraiment excitant. Nous nous sommes définitivement amusés autant avec ce côté-là qu’avec Palonifait partie, je travaille juste avec tous ces gens vraiment cool.

By 5int9