Le pitch : Saviez-vous qu’en Grande-Bretagne, il existe une longue et fière tradition de séries en cours diffusant des épisodes spéciaux pour les vacances ? Le plus souvent, ils sont même diffusés le jour de Noël, quand il semble que la nation entière se transforme en patates de canapé. En Amérique, cependant, nos vacances les plus endormies sont Thanksgiving, et notre plus grande série en cours est l’univers cinématographique Marvel. Ainsi, la sortie de cette semaine de Spécial vacances Les Gardiens de la Galaxie se sent assez approprié.

Pointant à 42 minutes (y compris la scène post-crédits), la confection de vacances venteuse de James Gunn offre un peu de préparation quant à l’endroit où les Gardiens titulaires, y compris Peter Quill (Chris Pratt), Mantis (Pom Klementieff), Drax (Dave Bautista), Nebula (Karen Gillen), Rocket (Bradley Cooper) et Groot (Vin Diesel), pourraient être au début du prochain troisième gardiens de la Galaxie film. Mais plus important encore, cela répond à cette question qui nous hante tous – dans la réalité alternative connue sous le nom de Marvel Cinematic Universe, Kevin Bacon peut-il encore faire bouger le micro correctement?

Réveillon de Noël dans le Drunk Tank : La mise en place de cette spéciale est propre et simple – là-bas dans l’univers, les Gardiens ont pris le contrôle de la colonie minière et du poste de traite connu sous le nom de Knowhere, mais le sentiment de Peter est déçu en raison de l’absence de son amour maudit Gamora. Alors Mantis et Drax proposent un plan qui, selon eux, rendra Peter heureux – aller sur Terre et enlever son héros numéro un Kevin Bacon (Kevin Bacon).

Oui, la prémisse de toute cette spéciale repose sur une blague courante des deux premiers Gardiens films, et a donc à peu près autant d’intrigue que prévu. La majeure partie du temps d’écran se concentre sur les aventures de Mantix et Drax sur Terre, alors qu’ils se promènent sur Hollywood Boulevard dans le but de localiser Kevin Bacon (heureusement pour eux, s’il y a une ressource que Hollywood Boulevard a en abondance, ce sont des cartes où vivent les stars ).

Il y a des courbes de comédie attendues et inattendues dans le mélange avant que Ren McCormack lui-même n’entre en scène, et une fois qu’il le fait, le chaos qui s’ensuit occupe certainement l’équipe de cascadeurs. Bacon, pour mémoire, s’avère extrêmement partant pour tout ce que le script de Gunn lui lance, ce qui est une bonne nouvelle: cette blague courante n’a duré que huit ans, après tout.

Revue spéciale des fêtes des Gardiens de la Galaxie

Spécial vacances Les Gardiens de la Galaxie (Disney+)

Tous les ivrognes, ils chantaient : Compte tenu de la brève durée d’exécution et du chaos susmentionné, sans parler du fait que les autres personnages ne sont que brièvement impliqués dans le récit, l’accent est vraiment mis sur Bautista et Klementieff, et ce dernier s’avère tout à fait capable de porter toute l’histoire. Lorsque Mantis a été introduite à l’origine, elle se sentait vraiment comme un personnage secondaire, le plus souvent poussée dans le rôle de soulagement comique. Mais ici, Mantis a des raisons personnelles de vouloir offrir à Peter un joyeux Noël, et Klementieff apporte une portée remarquable à un rôle jusque-là sous-exploré, prouvant sa capacité à ancrer d’autres tranches.

Le reste de la distribution de soutien se présente avec un engagement remarquable – Gillen en particulier semble vraiment s’amuser avec le bord de Nebula, et Film suivant de Borat Maria Bakalova, star de l’évasion, charme lors de sa première apparition en tant que voix de Cosmo the Space-Dog (le personnage apparaîtra également dans Gardiens 3.

L’autre chose importante à noter est à quel point la spéciale des fêtes est axée sur la musique, avec le groupe de country alternatif The Old 97s portant un maquillage extraterrestre complet pour jouer des musiciens extraterrestres qui semblent avoir maîtrisé les instruments terrestres remarquablement rapidement. De plus, si vous vouliez parier sur la probabilité d’une spéciale de vacances non conventionnelle comme celle-ci en vous appuyant fortement sur “Fairytale of New York” des Pogues… pas de pari.

Le verdict: Oui, nous parlons de ce qui est à peu près une prémisse à une blague qui n’a pas eu besoin des 42 minutes de son temps d’écran. Mais c’est amusant de voir l’utilisation continue de Disney + par le MCU pour explorer des opportunités ponctuelles comme celle-ci. Cela ne fera peut-être pas beaucoup avancer le récit global du MCU, mais il offre un doux, quoique léger, morceau de joie des Fêtes.

Où regarder : Spécial vacances Les Gardiens de la Galaxie arrive sous l’arbre Disney + le vendredi 25 novembre.

Bande annonce:



By 5int9