No Widgets found in the Sidebar


Pourparlers sur la liberté des refuges sûrs (SH|FT) présente un Freedom Talk à Archives et Résistance diffusion en direct sur le réseau télévisé mondial HowlRound, basé sur des biens communs et produit par des pairs, le vendredi 18 novembre 2022 à 8h30 EST (New York, UTC -5) / 13h30 GMT (Londres, UTC +0) / 2h30 après-midi CET (Stockholm, UTC +1).

Suite à une série de conversations portant sur la situation de la liberté artistique dans différents pays cette année, Pourparlers sur la liberté des refuges sûrs (SH|FT) présente un panel intitulé “Comment les archives et les interventions archivistiques peuvent défier le pouvoir”. Cet événement propose une discussion, y compris des présentations visuelles d’artistes conférenciers entre trois créatifs.

Modéré par un archiviste et un conservateur des arts Yvette Ramírez (États-Unis/Bolivie), ce Parler de liberté présente des artistes et des archivistes Lesia Pcholka (Bélarus) et Lia Dostlieva (Ukraine). Bien qu’elles soient généralement pensées au niveau national et institutionnel, les archives peuvent également être des sites de mémoire personnels, hyperlocaux et éphémères créés et vécus au cours de notre existence quotidienne. Cet événement engagera des conversations sur la façon dont les interventions archivistiques, par choix ou par nécessité, peuvent offrir des voies de réflexion, la préservation des histoires locales et un espace de résistance subversive au document officiel.

À propos de Freedom Talks

La Pourparlers sur la liberté La série se concentre sur les questions concernant les menaces à la liberté artistique, la liberté de la presse et le patrimoine immatériel. Il est étroitement lié au rapport mondial annuel Aires de sécurité conférence. Invités dans le Pourparlers sur la liberté sont des acteurs très compétents et prolifiques dans le secteur mondial de la justice des droits des arts – luttant pour la liberté artistique. La Pourparlers sur la liberté visent à partager l’espace et à élargir le récit de qui peut occuper le devant de la scène en prêtant la marque à différentes organisations du secteur. Les exposés sont présentés ou traduits en anglais. Les conférences peuvent être visionnées sur notre site Web et par l’intermédiaire de notre partenaire Salle commune du théâtre HowlRoundoù les événements précédents sont archivés.

Les participants à Archives et Résistance

Lesia Pcholka est artiste, archiviste et activiste. Son travail explore la vie quotidienne et la mémoire et est basé sur la recherche ainsi que para-disciplinaire. Elle a obtenu son diplôme en psychologie sociale de la Université de l’innovation de Minsk et suivi des programmes éducatifs internationaux, y compris ArtPlatformla École d’études politiques de l’Europe de l’Est, Spoutnik Photos, et d’autres. En 2017, elle fonde une VÉHA archive – une initiative auto-organisée qui unit les participants pour étudier et préserver le patrimoine culturel, la photographie d’archives et l’histoire visuelle de la Biélorussie. De 2018 à 2020, Lesia a été membre du Association biélorusse des photographes. En 2020-2021, Lesia a donné un cours d’auteur à la Collège européen des arts libéraux en Biélorussie. À la suite des manifestations populaires de 2020 en Biélorussie, Lesia a été poursuivie pour des motifs politiques et emprisonnée ; par la suite, elle a été forcée de fuir la Biélorussie.

Lia Dostlieva est artiste, anthropologue culturel et essayiste. Les principaux domaines de recherche de Lia comprennent les questions de traumatisme collectif, la post-mémoire, les pratiques commémoratives, ainsi que l’agence et la visibilité des groupes vulnérables. En tant qu’artiste, Lia travaille sur un large éventail de médias, y compris la photographie, les installations, les sculptures textiles, etc. depuis 2012.

Yvette Ramírez est archiviste, chercheur et administrateur artistique basé à Detroit, Michigan. Elle s’inspire du pouvoir des archives centrées sur la communauté pour explorer davantage les complexités de la transmission de l’information et de la mémoire au sein des communautés diasporiques andines et autochtones latines. En tant qu’archiviste indépendante, Yvette a collaboré avec le Tishman Environment and Design Center à la New School, Myriade, DanseATLla Unité de préservation numérique à la bibliothèque de l’Université du Michiganet Greenthumb NYC. Actuellement, Yvette est doctorante à l’Université École d’information de l’Université du Michigan, où elle a également obtenu sa maîtrise en sciences de l’information. Elle est également membre du comité des publications de la Société des archivistes américains ainsi que membre co-fondateur du collectif Archivistes en espagnol.

L’événement est organisé par l’association internationale indépendante à but non lucratif Pourparlers sur la liberté des refuges sûrs (SH|FT) grâce à des collaborations au sein du secteur mondial de la justice des droits des arts, et Safemuse soutient gracieusement en tant qu’organisation de mentorat dans la période de démarrage. SH|FT est soutenu par Le Conseil suédois des arts sous le Programme pour la liberté artistiquefondé par Sidala Agence suédoise de coopération internationale au développementet le Pourparlers sur la liberté sont parrainés par le Institut suédois. Le projet d’exposition et de plateforme est financé par le Fondation suédoise du code postal.



By 5int9